Examens traducteurs jurés

Les tests de connaissance linguistique pour candidats traducteurs jurés ont lieu deux fois par an, généralement en mars ou avril et en septembre ou octobre.

Prochains examens


Règlement des examens de traducteurs jurés

1. Session

1.1 Fréquence

Les examens de traducteurs jurés sont organisés deux fois par an. La première session a lieu en mars ou avril et la seconde en septembre ou octobre.

1.2 Durée

L'examen dure quatre heures : deux heures pour le thème et deux heures pour la version.

1.3 Lieu

Les examens ont lieu au siège de la CBTI :

CBTI-BKVT
24, rue Montoyer
1000 Bruxelles

1.4 Combinaisons linguistiques

Les candidats ne peuvent présenter qu'une seule combinaison linguistique par session. Ladite combinaison linguistique doit comprendre obligatoirement une des trois langues officielles employées en Belgique en matière judiciaire, à savoir le français, le néerlandais ou l'allemand.

2. Responsable de l'organisation

Les examens sont organisés par le responsable de la Commission des examens de traducteurs jurés, désigné par le Conseil d'administration.

3. Inscription des candidats

3.1 Modalités d'inscription

Pour être valablement inscrits, les candidats doivent fournir les documents suivants :

  1. un courrier d’un tribunal de première instance invitant le candidat traducteur juré à passer un examen à la CBTI ;
  2. le formulaire d'inscription ;
  3. une preuve de paiment des 300 € de droits d'inscription versés sur le compte de la CBTI ;
  4. une photocopie de la carte d’identité.

Ces documents sont à envoyer au siège de la CBTI (24, rue Montoyer à 1000 Bruxelles).

3.2 Paiement du droit d'inscription

Les droits d'inscription s'élèvent à 300 €. Ils sont versés au plus tard une semaine avant l'examen sur le compte bancaire mentionné sur le formulaire.

3.3 Combinaison linguistique et langue maternelle

Le candidat doit mentionner sur le formulaire d'inscription sa langue maternelle ainsi que l'unique combinaison linguistique (laquelle doit comporter au moins une des trois langues nationales, à savoir le français, le néerlandais ou l'allemand) qu'il désire présenter.

3.4 Date limite d'inscription

Pour chaque session, une date limite d'inscription est fixée et mentionnée dans la lettre d'information.

4. Les textes

Les textes choisis sont des textes juridiques courants ou des articles de lois.

Le but poursuivi est de déterminer si le candidat comprend correctement le contenu du texte source et est capable de le rendre dans la langue cible de façon claire, précise, compréhensible et sans commettre trop d'erreurs grammaticales, syntaxiques, lexicales qui gêneraient la compréhension du texte ou le rendraient ambigu, incompréhensible ou en fausseraient le sens.

La longueur de chacun des deux textes est d'environ une page A4.

5. Déroulement des examens

5.1 Présentation des examens, explications du déroulement et directives

Avant le début de l'examen, le responsable de la Commission explique le déroulement de l'examen, la procédure à suivre et les consignes à respecter.

5.2 Déroulement de l'examen

Chaque candidat reçoit son dossier et est invité à vérifier l'exactitude des données y figurant. Aucun nom ne doit apparaître sur les feuilles d’examens, de manière à garantir l'anonymat du candidat vis-à-vis des correcteurs.

Le responsable de la Commission des examens établit une grille reprenant le nom du candidat, sa combinaison linguistique, sa langue maternelle et son numéro.

5.3 Utilisation de dictionnaires, grammaires et documents de référence

Étant donné que l'objectif est de mettre les candidats dans les conditions aussi proches que possible des conditions de travail réelles, les candidats sont autorisés à apporter leurs ouvrages de référence, dictionnaires et grammaires.

6. Corrections

6.1 Sélection des correcteurs, critères de compétence

Le responsable de la Commission des examens dispose d'une liste de correcteurs. Ces correcteurs ont été sélectionnés pour leur compétence reconnue ; il s'agit de professionnels de la traduction, de professeurs d'universités, de linguistes éminents, de membres de la CBTI ou de membres d'une organisation étrangère de traducteurs affiliée à la FIT (Fédération Internationale des Traducteurs, organisation non gouvernementale internationale reconnue par l'UNESCO).

6.2 Nombre de correcteurs par candidat

L'épreuve présentée par chaque candidat est notée par un jury composé de deux (2) correcteurs. Lorsque les langues sont rares, le jury peut être composé de moins de deux correcteurs.

6.3 Grille des correcteurs

Après sélection des correcteurs, le responsable de la Commission rédige une grille indiquant pour chaque candidat le nom des correcteurs, afin de faciliter le suivi ultérieur. Le nom des correcteurs n’est divulgué ni entre eux ni à autrui afin de garantir leur impartialité.

6.4 Préparation des dossiers pour l'envoi aux correcteurs

Les copies de chaque candidat sont photocopiées autant de fois qu'il y a de correcteurs. Le responsable de la Commission des examens conserve les originaux et les archive.

Chaque correcteur reçoit son dossier, lequel inclut une lettre informative reprenant les directives à appliquer pour la correction, les copies à noter et la grille des critères d'appréciation.

Chaque dossier est envoyé par courrier. Une date limite de remise des notes est mentionnée.

6.5 Harmonisation des notes et directives aux correcteurs

Afin d'assurer l'harmonisation des notes, chaque correcteur reçoit une lettre informative contenant les directives à appliquer ainsi que la grille des critères d'appréciation. Cette grille prévoit une ventilation de la note, afin de tenir compte des critères les plus importants à appliquer.

6.6 Suivi des correcteurs et demande d'informations aux correcteurs

Le responsable de la Commission des examens veille à ce que les notes des correcteurs soient rendues à temps. Le cas échéant, le responsable de la Commission des examens demande des informations complémentaires aux correcteurs.

6.7 établissement des moyennes et détermination des notes

Après réception des notes de tous les correcteurs, le responsable de la Commission des examens établit la moyenne et détermine ainsi la note finale.

7. Communication des résultats

7.1 Délai de communication des résultats

Les résultats sont connus dans un délai de trois à quatre mois.

7.2 Communication aux Parquets concernés

Dès que les résultats sont connus, ils sont communiqués au Parquet concerné.

7.3 Communication aux candidats

Dès que tous les résultats sont connus, ils sont communiqués aux candidats.

7.4 Communication au Conseil d'administration et rapport à l'Assemblée générale

Lorsque les résultats sont connus, le responsable de la Commission des examens en informe le Conseil d'administration de la CBTI.

En outre, le responsable de la Commission des examens rédige chaque année un rapport qui est présenté à l'Assemblée générale de la CBTI.

8. Certificat de réussite

8.1 Condition d'octroi

Un certificat de réussite est délivré si le candidat a obtenu au moins 12/20 pour chacune des deux traductions (thème et version) de l'épreuve.

Si un candidat n'a réussi qu'une des deux traductions, il ne doit représenter que la traduction pour laquelle il a échoué. Si après avoir représenté cette dernière traduction, il réussit, le certificat peut lui être délivré.

8.2 Contenu du certificat

Ledit certificat atteste que le candidat en cause a présenté l'examen. La date de la session est mentionnée ainsi que la combinaison linguistique et les notes respectives.

Il est spécifiquement stipulé que ce certificat ne concerne que le volet linguistique et qu'il n'engage que la CBTI.